Comment apprendre l’anglais pour votre business

Aujourd’hui, l’importance de l’anglais n’est plus à démontrer. Vous êtes peut-être les premiers à y être confronté dans votre activité professionnelle : vous en avez besoin pour échanger avec une partie de vos clients, obtenir des contrats et des partenariats à l’étranger ou simplement booster votre business. Mais comment apprendre l’anglais pour son business sur le tas ? Pour vous aider, cap sur les outils et les conditions pour progresser rapidement en anglais, peu importe votre niveau actuel !

4 outils accessibles et efficaces pour apprendre l’anglais

Les applications de langues

Plus ou moins gratuites et dosées en pubs, les applications de langues excellent à vous faire apprendre l’anglais de façon interactive. La plupart d’entre elles offrent la possibilité de choisir ou non d’apprendre des notions et sont donc parfaites pour garder le contrôle sur votre apprentissage.

Certaines apps vous permettent également d’échanger avec des locuteurs natifs pour pratiquer directement avec eux. Testez-en quelques-unes, vous pourriez rapidement tomber sur votre app coup de cœur !

Les vidéos YouTube

Véritables mines de contenu, les vidéos YouTube couvriront à peu près tous vos besoins : bases d’anglais, vocabulaire ciblé ou thématique… En prime, vous trouverez facilement des chaînes pour l’anglais business/professionnel.

Après avoir sélectionné un ou deux Youtubeurs, commencez par étudier sérieusement une vidéo par semaine, puis une vidéo par jour. Visionnez de préférence des vidéos courtes et soyez actif, car pour réellement assimiler du contenu ou analyser sa prononciation, il est conseillé de bien décortiquer chaque vidéo deux ou trois fois.

Les films et séries TV sous-titrés

Option idéale pour passer de la théorie à la pratique sans s’en rendre compte, on vous dira souvent de visionner des séries et films en VO sous-titrés français. Mais vous progresserez beaucoup plus vite si vous les regardez en VO sous-titrés anglais.

La raison est simple : qui dit sous-titres dit fâcheuse tendance à se focaliser sur eux sans le vouloir, au détriment de l’image et du son. Avec les sous-titres anglais, vous n’avez quasiment aucun effort à fournir pour faire la connexion entre ce que vous entendez et ce que vous lisez, et vous éviterez de constamment tout traduire dans votre tête !

L’important est de visionner du contenu adapté à votre niveau ou du contenu que vous avez déjà regardé en français, comme une de ces séries dont vous connaissez les répliques sur le bout des doigts ! Prévoyez juste un bloc-notes pour les mots qui risqueraient de vous échapper.

Les Flashcards

Ces apps permettent de créer des cartes mémoire sur lesquelles vous notez une question ou une notion d’un côté et sa réponse ou son équivalent de l’autre côté. Ensuite, l’application vous présente un côté à la fois et vous devez retrouver la réponse qui se cache de l’autre côté. Un exemple ici. Une fois que vous l’avez trouvé ou non, vous pouvez afficher l’autre côté pour vérifier, comme là.

Mais surtout, plus besoin de vous demander quand ou quoi réviser, les Flashcards le font pour vous. Basées sur un algorithme unique, elles calculent le moment optimal pour vous faire revoir chaque carte et réajustent leur prochaine apparition selon la facilité avec laquelle vous vous en êtes souvenu.

Difficile de ne pas citer l’application-logiciel Anki, qui en plus d’être l’une des meilleures dans son domaine, est aussi 100% gratuite et customisable. Internet regorge de tutos pour apprendre à l’utiliser au mieux. Une fois configurée et à votre goût, vous n’avez plus qu’à ajouter de nouveaux mots ou phrases régulièrement et consacrer 10 à 30 minutes par jour aux révisions selon le volume de cartes que vous créez.

Bien utilisées, c’est l’outil ultime pour apprendre l’anglais : tout ce que vous apprendrez avec n’importe quel autre outil peut être stocké dans vos Flashcards, accessibles partout !

Les conditions pour progresser en anglais

Être régulier

Commencez petit

Une petite dose de discipline tous les jours vaut mieux que des nuits entières à étudier. Selon vos besoins, une session d’environ 20 à 30 minutes par jour suffira amplement pour décupler vos résultats sur le long terme.

Faites-en une habitude

Intégrez votre session d’anglais tôt dans votre routine pour être sûr de vous y tenir. Si vous n’avez pas le temps, vous pourrez toujours réviser pendant votre pause déjeuner, dans les transports en commun ou dans la salle d’attente… Et faire bon usage de votre téléphone !

Donnez-vous plus d’obligations

Si vous avez du mal à vous autodiscipliner, vous voudrez peut-être considérer des ressources payantes en ligne et abordables. Le facteur argent et la possibilité d’être encadré par des professionnels peuvent vous permettre de vous sentir plus investi dans votre quête de l’anglais.

Être efficace

Privilégiez la qualité à la quantité

Ne vous forcez pas à étudier plus longtemps que prévu, mais ne vous appuyez pas non plus sur un apprentissage trop passif. Donnez-vous à 100% pendant chaque session en engageant vos sens au maximum pour créer de meilleures connexions et consolider ainsi vos connaissances.

Filtrez le contenu à apprendre

On n’aime pas l’avouer, mais trop d’enthousiasme peut s’avérer contre-productif. Vous n’avez probablement pas besoin d’apprendre chaque nouveau mot ou phrase que vous allez croiser. Savoir identifier l’utilité et la pertinence d’un mot est primordial !

Organisez-vous un minimum

Vous devez savoir dans les grandes lignes où vous allez. Notez des points particuliers que vous souhaitez travailler dans les jours qui viennent, tout en gardant en tête ce sur quoi vous allez vous concentrer le reste du temps. Au fur et à mesure, identifiez vos « points faibles » à approfondir et updatez votre progression.

Rester motivé

Prenez plaisir à étudier

Quand vous sentez que vous êtes en train de lâcher, c’est peut-être signe qu’il est temps de varier votre méthode d’apprentissage. Vous pouvez aussi faire un break si c’est pour mieux redécoller par la suite !

Fixez-vous des objectifs mensuels

Un nombre de mots à atteindre, un type de vocabulaire à maîtriser ou un premier entretien téléphonique en anglais… Faites un bilan à la fin du mois et ajustez les objectifs du mois suivant en conséquence.

Adaptez doucement votre environnement

Prenez le réflexe de penser, écouter, lire ou écrire en anglais pour réaliser des tâches simples du quotidien. Après quelques semaines, vous n’aurez plus l’impression d’apprendre l’anglais parce que vous commencerez à l’absorber naturellement. Plus besoin de vous soucier d’être motivé !

 

Le plus difficile, ce n’est pas d’apprendre l’anglais, c’est de se lancer et trouver la méthode d’apprentissage qui nous correspond. En tant qu’entrepreneur, vous le savez : practice makes perfect. Saisissez chaque occasion pour lire quelque chose ou discuter en anglais. Plus vous baignerez dans la langue anglaise, moins vous aurez à fournir d’effort dans le temps.

Vous avez maintenant toutes les clés pour prendre un bon départ et progresser rapidement en anglais. En bonus, voici une petite check-list pour vous préparer.

Plus rien ne vous empêche de sauter le pas, so let’s get started! Vous pourrez bientôt traduire votre site en anglais !

15