Comment rédiger le brief parfait pour la rédaction d’un article de blog ?

Comment rédiger un bon brief ?

“Pouvez-vous modifier la 3ème et la 4ème partie s’il vous plaît ?”. Cette phrase est aussi déplaisante à prononcer pour un responsable marketing que pour un rédacteur freelance. La plupart des demandes de modifications sur un article rédigé par un rédacteur peuvent être évitées grâce à un outil fantastique : un bon brief.

À quoi sert un brief ?

Le brief est un outil incontournable pour améliorer votre processus de rédaction d’articles de blog. Ne le voyez pas comme un simple outil de suivi ou de cadrage. Un bon brief prend du temps à rédiger, mais vous évitera certains écueils :

  • Des échanges chronophages pour préciser votre besoin ;
  • Un contenu qui ne correspond pas à votre “tone of voice” ou aux bonnes pratiques SEO ;
  • Un angle d’écriture qui diffère de vos attentes initiales.

Rédiger un brief ne se limite pas au cas où vous externalisez votre rédaction de contenu auprès d’un freelance rédacteur web, rédacteur SEO ou content manager. Si vous avez la chance d’avoir un chargé de contenu en interne, cela fluidifie également vos échanges.

Votre brief doit inclure l’ensemble des éléments nécessaires pour que la personne chargée d’écrire votre contenu puisse le faire efficacement et en autonomie. Les éléments ne se limitent pas au titre de l’article et à la longueur de celui-ci, mais sont beaucoup plus nombreux.

Les objectifs

Commencez par indiquer les objectifs à atteindre avec cet article. S’agit-il de se positionner en SEO sur des mots-clés précis, de promouvoir votre entreprise ou de rédiger un contenu interne qui ne sera pas présent sur votre site ?

Les rédacteurs professionnels savent s’adapter aux différents types de demandes. Vous pouvez décrire en quelques phrases l’utilisation qui sera faite du contenu, les KPI que vous suivez pour analyser la performance de votre contenu, ainsi que les éléments nécessaires au rédacteur pour mieux comprendre votre demande :

  • À qui s’adresse votre contenu (votre cible) ?
  • Quelle doit être la longueur du contenu ?
  • Quelle est la date de réception attendue ?
  • Où sera publié le contenu (blog, support interne, réseaux sociaux, sites partenaires) ?

Le sujet

Le rédacteur ne connaît sûrement pas aussi bien que vous le sujet que vous lui demandez de traiter. Aidez-le !

N’hésitez pas à ajouter des inspirations à votre brief. Sélectionnez des articles de qualité qui traitent déjà de la thématique pour éclairer le professionnel sur le sujet. La rédaction ne se limite pas à l’écriture, une phase de recherche est nécessaire au préalable et vous aiderez votre rédacteur en sélectionnant les meilleures ressources déjà disponibles.

Vous pouvez aller plus loin en suggérant un plan à votre rédacteur en détaillant les titres et les sous-titres. Si votre entreprise est sur une niche méconnue, incluez une rapide présentation de votre société au sein de votre brief.

La mise en forme

Un bon brief contient l’ensemble des éléments de mise en forme nécessaires pour coller parfaitement à votre ligne éditoriale et vos contenus déjà rédigés. Vous devez préciser l’ensemble des points suivants :

  • Longueur de l’introduction ;
  • Style (tutoiement ou vouvoiement, ton léger) ;
  • Longueur des paragraphes ;
  • Utilisation de l’italique, du gras ou du surlignage ;
  • Présence ou non d’un sommaire ;
  • Nombre d’images ou de GIF à insérer ;
  • Suggestion de mise en forme (tableau, liste).

Vous pouvez ajouter un lien vers un contenu “idéal” de votre entreprise pour montrer au rédacteur à quoi doit ressembler la mise en forme de l’article.

Les éléments SEO

Que votre contenu soit orienté SEO, branding, produit ou une combinaison des trois, pensez à rajouter vos bonnes pratiques SEO à chacun de vos briefs.

Les rédacteurs sont souvent formés aux bonnes pratiques du référencement naturel, certains sont même équipés d’outils SEO pour faciliter leur travail, mais cela ne vous empêche pas de rappeler les règles à suivre. Voici un exemple des éléments SEO que vous pouvez rajouter :

  • Le mot-clé principal ;
  • Les mots-clés de longue traîne (des mots-clés appartenant au champ sémantique du mot-clé principal ou des expressions liées au sujet) ;
  • Nombre de liens internes à incorporer (vers d’autres pages de votre site) ;
  • Nombre de liens externes à incorporer (vers des sites d’autorité) ;
  • Images (compressées) à ajouter à l’article.

Les éléments organisationnels

Par éléments organisationnels, nous entendons tout ce qui facilitera votre collaboration avec un rédacteur. Il s’agit d’indiquer clairement un délai pour réaliser le travail, le nombre de points d’étape si besoin (première version, modification ou relecture), le mode d’échange (téléphone, e-mail) et les personnes à contacter s’il y a plusieurs interlocuteurs.

Lors d’une première collaboration, il y a parfois des éléments à communiquer pour créer un encart auteur comme une présentation rapide en quelques lignes, une photo et les liens vers les réseaux sociaux ou le site de votre rédacteur.

Cette liste d’éléments à inclure dans votre brief peut paraître longue. En sachant que la mise en forme, les bonnes pratiques SEO et les éléments organisationnels sont souvent les mêmes, cela doit vous prendre moins d’une heure pour le rédiger. Cette heure consacrée à la rédaction de votre brief est un excellent investissement pour gagner du temps ensuite.

Un bon brief ne dispense pas d’un bon suivi. Le but est de faciliter votre travail et celui du rédacteur. Mettez-vous à la place de celui-ci pour ne pas oublier les éléments nécessaires au bon déroulement de sa mission.

Un brief complet est donc le point de départ obligatoire pour une collaboration efficace pour de la création de contenu, n’hésitez pas à l’enrichir et à demander les retours des rédacteurs avec qui vous travaillez pour l’améliorer.

0