Découvrez le métier de rédacteur web

Rédacteur web : découvrez leur métier

Après vous avoir fait découvrir les métiers de monteur vidéo et de graphiste, il est temps de vous en dire plus sur une activité très représentée sur 5euros.com : les rédacteurs web. Et pour l’occasion, BertrandMarketCo et Marie_Redaction ont joué le jeu des questions / réponses. Missions, compétences nécessaires, formation pour y arriver : découvrez-en plus sur le métier de rédacteur web freelance dès maintenant !

Être rédacteur web, en quoi ça consiste ?

Être rédacteur web, que l’on soit freelance ou non, consiste à écrire du contenu à haute valeur ajoutée. Pour Bertrand, il faut distinguer deux types de contenus rédactionnels : les contenus à vocation informative et ceux à vocation commerciale. Un article à vocation informative va regrouper les articles de blog, les Foires aux Questions et les médias en lignes qui ont pour but de donner une réponse ou une information aux lecteurs. Au contraire, un texte à vocation commerciale, aussi souvent appelé « copywriting » aura pour but de déclencher l’acte d’achat chez le lecteur en trouvant les mots justes pour le convaincre. Le travail de rédaction est différent et cela dépendra du projet du client.

Marie rajoute quant à elle l’idée que la rédaction web consiste avant tout en de la rédaction de contenus adaptés au web. Et cela implique de s’appuyer sur des critères rédactionnels différents de la rédaction lambda. Généralement plus concis, ce type de rédaction doit rester compréhensible et dynamique. Et cela nécessite certaines compétences que le rédacteur acquière au fil de ses missions.

Tous les deux s’entendent pour dire qu’une partie importante de la rédaction web consiste à proposer du contenu optimisé. Le but est que les textes répondent aux critères des différents moteurs de recherche afin d’y être bien référencés. Concrètement, cela signifie utiliser différents éléments techniques tels que des balises, méta titres, méta descriptions, textes alternatifs ou encore mots clés. La mission est d’ajouter ces éléments de telle sorte que l’article soit bien référencé par Google, tout en restant agréable à lire.

Quelles sont les différentes étape dans la création d’un contenu ?

Après avoir défini le sujet et le nombre de mots nécessaires pour le traiter, la première étapes consiste à faire des recherches. En effet, comme le souligne Bertrand, un rédacteur web peut être amené à rédiger sur de nombreuses thématiques. Il est donc important de prendre le temps de s’informer pour proposer un travail pertinent et riche en informations. Lorsque le texte doit être optimisé, il faut définir les mots clés à utiliser s’ils ne sont pas donnés par le client.

Comme le précise Marie, ces mots clés doivent attirer l’attention des moteurs de recherche tels que Google. C’est donc une étape importante. Lorsqu’elle doit rédiger du contenu optimisé, notre rédactrice web porte une attention particulière au titre et à la méta description. En effet, ces deux points sont très importants pour les moteurs de recherche en termes de référencement.

Une fois le contenu rédigé et comme pour toute prestation, le rédacteur web l’envoie au client pour validation.

Un rédacteur peut-il et doit-il écrire sur tous les sujets ?

Bertrand et Marie s’accordent pour dire qu’il n’est pas nécessaire de pouvoir composer sur tous les thèmes. En effet, un rédacteur web peut tout à fait se spécialiser dans un ou plusieurs domaines précis ou préférer être plus généraliste.

D’un naturel curieux, Bertrand fait partie de ces rédacteurs web généralistes qui aiment rédiger sur des thématiques très variées. Ne pas annoncer de spécialisation lui permet d’écrire sur de nombreux sujets. Cela implique donc des recherches documentaires, si le client ne fournit pas les informations nécessaires à la rédaction du texte. Automobile, produits cosmétiques ou encore placements financiers : aucune journée ne se ressemble.

Pour Marie, dans tous les cas, il faut être clair avec le client et ne surtout pas se lancer aveuglément dans un sujet que l’on ne maîtrise pas ou trop peu. Le but est tout de même de savoir de quoi l’on parle afin que le contenu final soit fiable.

Comment calculer ses tarifs ?

Dans toute activité freelance le prix facturé reste un point essentiel à définir avant de répondre à des missions ou de proposer ses services. En tant que rédacteur web indépendant, vous pouvez opter pour une facturation au nombre de mots, au feuillet ou encore selon un taux horaire prédéfini. Comme Marie le souligne, il n’y a pas une meilleure façon de faire. L’important est que le rédacteur opte pour ce qui lui convient le mieux. Pour ses différentes missions, notre rédactrice opte d’ailleurs pour une facturation au mot qui est, dans son cas, le plus simple.

Bertrand fixe ses tarifs en fonction du taux horaire qu’il veut facturer. Pour cela, il commence par mesurer le nombre de mots écrits par heure. Cela permet ainsi de fixer un premier prix au mot, plus simple à facturer aux clients selon leur projet. Il ajoute à cela d’autres éléments : le temps passé à la recherche documentaire, à l’optimisation SEO, mais aussi l’utilisation de logiciels dont il a besoin pour ses prestations.

Quelles sont les difficultés du métier ?

Pour Marie, la principale difficulté en tant que rédactrice indépendante est de se faire connaître et donc de faire ses premières ventes. Sur le marché, il y a une concurrence qui peut être très rude, il faut donc du temps et de la persévérance pour s’y faire une place.
Quant à Bertrand, le plus complexe est pour lui de rédiger un texte sur un sujet qu’on ne connaît pas ou peu.

Selon vous, les plateformes de freelance représentent-elles une opportunité ou un risque pour le secteur de la rédaction ?

Nos deux rédacteurs sont unanimes : les plateformes de freelance représentent à la fois une opportunité et un risque pour leur branche d’activité.

Les plateformes comme 5euros.com proposent une véritable solution aux freelances. En effet, en s’occupant de la facturation et de la sécurisation des paiements, les freelances gagnent du temps qu’ils peuvent consacrer à leur activité et à la réalisation de leurs missions. L’utilisation des plateformes peut aussi intervenir dans une stratégie d’acquisition, car elles offrent une visibilité aux indépendants qui y proposent leurs compétences. Un véritable atout lorsqu’ils démarrent leur projet de freelance et qu’ils ont besoin de se faire connaître.

Mais, un risque provient de certains rédacteurs qui proposent des prix très bas. En effet, des tarifs trop bas ne permettent pas de valoriser leur travail ou leurs compétences. Et, pour notre rédactrice, cela peut même plomber quelque peu la réputation du métier de rédacteur.

Quels sont les outils indispensables pour un rédacteur ?

Encore une fois, nos deux rédacteurs tombent facilement d’accord. Le premier outil indispensable est une bonne connexion Internet. C’est grâce à tout ce qui existe en ligne, tant sur des encyclopédies que sur des sites spécialisés, qu’il est possible de se documenter facilement et rapidement.

Dans une logique de création de contenu SEO, certains outils sont essentiels notamment pour la génération de mots clés ou pour vérifier le niveau d’optimisation des écrits et leur qualité sémantique.

Comment avez-vous découvert le métier de rédacteur web ?

Bertrand a découvert la rédaction web SEO lors d’une expérience en entreprise en tant que Responsable marketing. C’est dans ce cadre professionnel qu’il s’est intéressé aux indispensables du métier. Il a alors eu un véritable coup de cœur pour ce travail et a décidé de proposer ses services de rédacteur.

Marie est une rédactrice dans l’âme. Elle écrit depuis l’âge de 15 ans, et depuis elle ne peut pas s’empêcher d’écrire que ce soit pour le projet d’un client ou à titre personnel pour son statut d’auteur. Pas vraiment étonnant que cette passion devienne son activité ! Après quelques années dans le salariat, la décision de devenir rédactrice freelance s’est imposée à elle. Cela répondait à tous les points qui étaient importants pour elle et lui permettait de lier l’utile à l’agréable en vivant de sa passion.

Avez-vous fait des études en particulier ? Sinon, y a-t-il des écoles pour ceux qui voudraient se former ?

Autodidacte et grande curieuse, Marie s’est arrêté au CAP. Mais, cela ne l’empêche pas de continuer d’apprendre de nouvelles compétences et de s’informer.

Bertrand quant à lui a suivi un double cursus : un Master en Journalisme et Communication. D’un côté, l’aspect journalisme lui a permis d’apprendre les méthodes de documentation journalistiques. Le côté communication lui a permis de s’orienter vers le référencement naturel, aujourd’hui nécessaire pour son activité.
Pour ceux qui souhaitent se former, il conseille donc tout naturellement les écoles de journalisme et les Master en Communication digitale. Vous avez déjà terminé vos études ? Il existe de nombreuses formations pour se reconvertir, dont certaines sont en alternance.

Besoin d’aide pour votre projet de rédaction web ? Découvrez les prestations disponibles sur 5euros.com. Rendez-vous sur YouTube pour découvrir les bases de ce métier.

6