Entreprendre quand on est au chômage

Entreprendre au chômage : quelles solutions ?

Être au chômage n’est jamais un moment facile. Pourtant, c’est peut-être le moment parfait pour se reconvertir et trouver l’activité qui nous plaît vraiment. Et pourquoi ne pas se lancer à son compte ? On fait le point sur les avantages de se lancer dans l’entrepreneuriat quand on est au chômage. 

Bénéficiez d’aides spécifiques

Se lancer à son compte quand on est au chômage, c’est pouvoir bénéficier de certaines aides. Vous pouvez cumuler le statut d’auto-entrepreneur et le chômage, mais aussi profiter de l’ARCE ou de l’ACRE, deux aides très utiles quand on se lance. De quoi donner un véritable coup de pouce à votre projet entrepreneurial !

Cumuler les deux statuts

Vous bénéficiez du chômage et souhaitez devenir auto-entrepreneur ? Sachez que vous pouvez cumuler les deux statuts ! 

Un véritable plus si vous bénéficiez de l’Aide au Retour à l’Emploi (ARE). En effet, vous pouvez continuer d’en bénéficier même quand vous vous lancez à votre compte. Et ce, jusqu’à la fin de vos droits sous certaines conditions. 

Qu’est-ce que cela signifie en pratique ? 

Cela signifie que si vous n’avez pas de revenu d’activité, vous touchez entièrement votre allocation chômage. Et, si vous générez des revenus, votre allocation vous sera versée partiellement. 

Vos revenus d’indépendants et vos allocations chômage ne doivent pas dépasser votre salaire moyen avant d’être au chômage.

ATTENTION ! Vous devez impérativement mettre à jour votre situation auprès de Pôle Emploi tous les mois pour continuer de bénéficier de votre allocation. 

Profiter de l’ARCE et de l’ACRE

L’ARCE est l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise n’est pas compatible avec l’ARE, vous ne pouvez pas cumuler les deux. Ce dispositif vous permet d’augmenter votre apport personnel en débloquant jusqu’à 45 % de vos allocations chômage restantes. En pratique, vous recevez la moitié de cette somme lorsque vous créez votre entreprise et l’autre moitié 6 mois après. 

Pour obtenir cette aide, il faut déjà remplir une demande d’ACRE (Aide au Chômeur Créateur ou Repreneur d’Entreprise) auprès de l’URSSAF dès la création de votre entreprise (au maximum dans les 45 jours suivant sa création). 

Mise en place depuis 2020, l’ACRE est en elle-même un véritable coup de pouce pour les créateurs d’entrepriss. En effet, elle permet une exonération partielle des charges (50 % des charges sociales la première année d’exercice). 

Lorsque vous êtes demandeur d’emploi indemnisé ou demandeur d’emploi non-indemnisé à Pôle Emploi depuis plus de 6 mois, vous êtes éligibles à l’ACRE. 

Une fois votre demande d’ACRE faite, il faut vous tourner vers votre agence Pôle Emploi pour effectuer la demande d’ARCE. 

Profiter des formations proposées par Pôle Emploi

Sur le site de Pôle Emploi, vous retrouverez de nombreuses formations qui y sont recensées. Vous voulez vous reconvertir ? Vous y trouverez de nombreuses formations pour changer de métier. De quoi prendre un nouveau départ et acquérir les compétences nécessaires à l’élaboration de votre nouveau projet. 

Vous trouverez même des formations qui vous permettront d’apprendre comment créer et bien gérer votre micro-entreprise. C’est un véritable plus quand on veut se lancer et cela vous permet de bien élaborer votre projet entrepreneurial. Administration, comptabilité, négociation : vous pourrez y découvrir les bases nécessaires quand on se lance à son compte. Et, une fois que vous avez lancé votre activité d’indépendant, continuez de vous former, c’est un véritable plus pour évoluer !

4