Existe-t-il une réelle différence entre le marketing digital B2B et B2C ?

B2B

Le marketing digital est défini comme l’ensemble des actions menées par une entreprise en ligne, sur son marché, dans le but d’accroître son chiffre d’affaires. Cependant, le marché dont il est question peut prendre en compte aussi des particuliers ou d’autres entreprises. Même si les principes de base sur lesquels sont fondés ces deux catégories de marketing sont les mêmes, le marketing B2B se distingue du marketing B2C par ses propres caractéristiques. En effet, en dehors d’aspects communs comme l’analyse de marché ou l’élaboration d’une stratégie, ces deux formes de marketing s’appuient sur des techniques différentes pour être appliquées. Et d’autres éléments tels que la cible, le ton des messages ou encore les supports utilisés sont également différents.

La cible comme élément de différenciation du marketing digital B2B et B2C

En se basant sur leur définition, le marketing B2B est considéré comme l’ensemble des actions menées par une société dans le but d’acquérir d’autres entreprises comme clientes. Tandis que, le marketing B2C est considéré comme une stratégie commerciale élaborée par une société pour toucher un plus vaste public. Ce public est constitué des consommateurs d’un produit ou d’un service.

Ainsi, le premier élément qui sert à différencier le marketing B2B du Marketing B2C est la cible qu’ils visent. Elles ne sont donc pas identiques et chacune possède ses propres particularités. De plus, dans la pratique, les entreprises clientes d’autres entreprises détiennent plus d’informations parce qu’elles ont effectué suffisamment de recherches. Ces dernières ont d’ailleurs recours à des professionnels pour déterminer avec précision leurs besoins ainsi que la manière la plus adéquate de les satisfaire.

La différence de ton entre les deux types de marketing

Lorsqu’un particulier est sur le point d’acheter un produit ou de louer un service, il effectue quelques recherches. Toutefois, ces recherches sont généralement superficielles, car ce dernier achète bien souvent sous le coup de l’émotion. Ainsi, il suffit qu’un produit ou qu’un service le séduise pour qu’il se l’approprie. Ce faisant, un message adressé à des consommateurs directs ne doit présenter aucun terme technique. Ceci revient à dire que le ton utilisé dans le marketing B2C doit être accessible à la grande majorité.

A contrario, l’entreprise cliente qui est à la recherche d’un produit ou d’un service met du temps à effectuer des recherches. Il arrive même que celle-ci poursuive les recherches après avoir acheté le produit ou souscrit à un service. Le but est de développer une certaine expertise et de s’assurer que cette solution est toujours la plus adaptée au besoin qu’elle veut combler. Dans ce cas, le ton utilisé pour rédiger un message dans le cadre du marketing B2B est différent. En effet, les entreprises raffolent d’informations, et surtout celles qui sont techniques. Le processus d’achat d’une société fait plutôt intervenir le rationalisme et la logique.

Le marketing B2B et le marketing B2C, une problématique différente

Les spécialistes de ces deux types de marketing sont confrontés à des problèmes différents, notamment en ce qui concerne leur politique de contenu. À ce titre, le marketing d’entreprise à entreprise (B2B) éprouve la difficulté de fournir régulièrement du contenu de qualité. La principale raison à ce problème est le manque de temps. Par contre, il dispose de moyens financiers conséquents, grâce au vote d’un budget publicitaire.

A contrario, le marketing B2C est moins limité par le temps. De plus, il fait vraiment appel à la créativité des professionnels pour fournir un contenu suffisamment diversifié. Il permet de proposer différents contenus, même si ces derniers sont de moindre qualité que ceux issus d’un marketing B2B. En effet, le problème auquel est confronté le marketing adressé aux consommateurs finaux est le manque de moyens financiers.

Un environnement digital différent

Le marketing digital se base sur des canaux de communication en ligne. Il s’agit des réseaux sociaux, des sites web, des blogs et bien d’autres formes de contenus en ligne. Cependant, en fonction du fait que la cible soit un particulier ou une entreprise, il est nécessaire de faire le choix de la plateforme la plus adaptée. Ainsi, le marketing B2B a des moyens de communication dédiés. Alors que le marketing digital B2C dispose de ses propres moyens.

Pour illustrer cette affirmation, prenons le cas du réseau social Facebook. Ce dernier est particulièrement adapté pour toucher les masses. Il s’inscrit donc facilement dans une politique de marketing digital B2C. De plus, le mode de fonctionnement de ce réseau permet l’expression des émotions qui est à la base du comportement d’achat du particulier. D’autres plateformes sociales jouent également le même rôle comme Snapchat, Instagram, etc.

À l’opposé, il existe des plateformes plus propices aux entreprises. LinkedIn est le parfait exemple pour illustrer cette affirmation. Ainsi, les personnes qui y sont inscrites, échangent dans le cadre de relations professionnelles. Il s’agit donc d’un canal plus adapté à une stratégie de marketing B2B. Un autre moyen pour les entreprises de communiquer entre elles et de développer des relations commerciales, est l’utilisation des mails professionnels (e-mailing). Ces derniers ont un caractère bien plus professionnel. Ils sont donc particulièrement adaptés à une utilisation dans le cadre d’un marketing B2B.

3