La Matrice d’Eisenhower : Comment optimiser sa productivité ?

Productivité image libre de droit

Dwight Eisenhower disposait d’une aptitude hors norme à maintenir sa productivité pendant des décennies. Évidemment, il y a un secret derrière cette prouesse qui s’intitule : La Matrice d’Eisenhower ou comment optimiser sa productivité.

La Matrice d’Eisenhower :
Comment optimiser sa productivité ?

 

En premier lieu, nous allons nous pencher sur le créateur de la Matrice d’Eisenhower qui sans surprise, porte le nom de ce dernier. En effet, avant d’être le 34e président des États-Unis, Dwight Eisenhower a occupé le poste de général avec cinq étoiles au sein de l’armée américaine.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il a été le commandant suprême des forces alliées. Il était en charge de l’organisation et l’exécution des invasions en Allemagne, en France et en Afrique du Nord.

En 1953, il a été élu président des USA. Durant ses deux mandats, il a contribué énormément au développement de son pays sur plusieurs secteurs. Nous citerons : lancement d’Internet (DARPA), du réseau routier inter-état, création de la NASA, etc.

Autrement dit, la vie d’Eisenhower était l’une des vies les plus performantes que l’on puisse considérer. Probablement bien plus que Steve Jobs ou Elon Musk. Ces accomplissements sont le fruit de sa stratégie de productivité connue mondialement, à savoir « la boxe d’Eisenhower » ou encore « la matrice d’Eisenhower ». Celle-ci consiste à classifier les priorités selon deux facteurs indispensables : l’importance et l’urgence des missions à effectuer.

 

Comment optimiser sa productivité grâce à la Matrice d’Eisenhower ?


Définir la Matrice d’Eisenhower :

Dans l’optique de vous faciliter cette stratégie performante, nous allons expliquer la Matrice d’Eisenhower : c’est une méthode qui a pour but de perfectionner votre prise de décision vis-à-vis des tâches à accomplir.

L’unicité de cette approche se traduit par le fait de vous apprendre à différencier clairement les actions importantes et les actions urgentes. De cette manière, vous serez capable de concevoir le plan stratégique idéal sur le court comme sur le long terme.

 

Déterminer les tâches importantes des tâches urgentes :

Pour Dwight D. Eisenhower, il existe deux situations distinctes : l’important et l’urgent. Lors d’un discours en 1954, il a cité « J’ai deux sortes de problèmes : l’important et l’urgent, l’important n’est jamais urgent et l’urgent n’est pas important ».

En d’autres termes, il est primordial d’investir son temps sur des questions importantes plutôt que des questions qui semblent urgentes. Pour y parvenir, vous devriez distinguer deux choses indispensables afin d’améliorer votre productivité :

  • Ce qui est important: se définit généralement par les actions qui nous poussent à développer nos connaissances, à poursuivre nos objectifs respectifs sur le plan professionnel ou même personnel. À titre d’exemple : améliorer une compétence professionnelle (rédaction, développement informatique, etc.) ou une passion (natation, photographie, etc.)
  • Ce qui est urgent: se caractérise par les actions qui demandent une attention pressante. De façon générale, elles sont relatives à l’accomplissement des tâches d’autrui. Exemple : récupérer sa conjointe du travail, finir un travail sollicité par son superviseur, aider un ami dans le besoin, etc.

Cela peut sembler facile ou naturel pour certaines personnes. Pourtant, une fois que vous allez apprendre à différencier les tâches importantes des tâches urgentes. Vous serez en mesure de vous concentrer sur ce qui est nécessaire pour votre réussite et non pas ce qui est urgent et pas important.

Naturellement, votre état d’esprit va changer de l’état de lutte contre la vie à l’état de croissance de votre projet ou votre business. Dans la bonne intention de concrétiser cela, nous allons renforcer notre productivité grâce aux quadrants de la matrice d’Eisenhower.

 

Découvrir les quadrants de la matrice d’Eisenhower

La boxe d’Eisenhower est composée d’un carré découpé en quatre quadrants qualifiés comme suit :

  1. Important et urgent.
  2. Important et non urgent.
  3. Urgent et non important.
  4. Non urgent et non important.

Afin de vous donner une image plus claire sur la priorité et le fonctionnement de chaque quadrant, nous vous présentons ce schéma :

 

Les quadrants de la matrice d’Eisenhower

 

Premier Quadrant : important et urgent

À la fois importantes et urgentes, les tâches du quadrant 1 requièrent votre attention et votre temps puisqu’elles concernent la réalisation de vos objectifs sur le long terme que ça soit sur le plan personnel ou professionnel. Nous citerons certains exemples pour vous éclaircir les idées sur ce qui pourrait représenter une priorité absolue :

  • Votre fils a fait un accident grave.
  • S’autoformer au quotidien sur un ou plusieurs sujets.
  • Investir de l’argent pour accroître votre chiffre d’affaires.
  • Trouver un mentor pour développer vos aptitudes ou votre business.

 

Deuxième quadrant : important et non urgent

Le quadrant 2 quant à lui représente les tâches importantes, mais qui n’exigent pas de délai précis. En revanche, bien qu’elles ne demandent pas une attention imminente, elles vous soutiendront dans vos projets, votre scolarité ou votre carrière professionnelle. Voici donc quelques exemples concrets :

  • Passer du temps avec votre famille ou copine.
  • Planification quotidienne, hebdo ou mensuels. (Ex : Trello)
  • Visite médicale chez le dentiste.
  • Formations ou cours spécialisés pour perfectionner une compétence. (Ex : Udemy)

 

Troisième quadrant : urgent et non important

Dans cette 3e partie peut-être trompeuse. Elles sollicitent votre attention immédiate, mais ne vous aident pas réellement à avancer ou à réaliser une mission principale. De ce fait, vous devez porter une vigilance particulière aux tâches du troisième quadrant, tels que :

  • Votre collègue au travail vous demande un prêt.
  • Appels téléphoniques, texto ou notifications.
  • Rendre service à votre voisin en gardant son chien.

 

Quatrième quadrant : non important et non urgent

Quatrième et dernier quadrant ! Pour faire simple, toute tâche qui vous fait perdre du temps inutilement. Vous pourrez la définir comme de la tromperie, car elle n’est ni importante ni urgente. Par exemple :

  • Suivre une émission télévisée.
  • Jouer à des jeux vidéo pendant des heures.
  • Passer des heures sur les réseaux sociaux.
  • Regarder des séries ou des films sur Netflix.

La mise en pratique !

Maintenant que nous avons fait le tour des quatre piliers de la matrice d’Eisenhower. Nous aborderons l’étape finale qui répond à la question : comment utiliser la matrice d’Eisenhower pour améliorer sa productivité ?

La réponse est aussi simple que la question : la discipline ! En effet, nous avons tous essayé de pratiquer quelque chose. Cela peut être une nouvelle passion, un sport, des études, etc. Cependant, combien de fois avons-nous abandonné ou laissé tomber ?

C’est dans ce sens que la discipline illumine notre chemin égaré. Je vous assure que cela peut changer votre vie, comme elle l’a fait avec la mienne. De ce fait, je vous recommande une de mes petites techniques. Une approche assez facile, mais très efficace !

Je vous recommande de créer un petit rituel que vous allez répéter pendant 28 jours successifs. Dans le cas de la matrice d’Eisenhower, vous pouvez choisir 10 min de votre temps à la même heure de la journée pour organiser toutes vos tâches selon leurs importances et leurs urgences. Le but étant de vous habituer à classer vos prochaines actions de manière plus optimale.

Après 28 jours de pratique quotidienne, vous allez instinctivement développer la compétence d’ordonner vos idées et vos efforts profitablement. Bien évidemment, certaines réussiront mieux que d’autres, mais le plus important est de ne jamais abandonner. Plus vous pratiquerez, plus vous imprégnerez cette aptitude dans votre subconscient. Une fois ce stade atteint, votre évolution sera aussi rapide que subtile.

1