Lancer son entreprise sans apport : est-ce possible ?

Lancer son entreprise sans apport

Il est tout à fait possible de commencer une activité de freelance sans investissement. Depuis la loi Dutreil de 2003, vous pouvez ainsi créer une SARL avec un capital social de 1€. La loi LME de 2008 permet de créer une SAS avec un capital de 1 €. D’autres formes alternatives à la création d’une société comme la micro-entreprise ou le portage salarial ne nécessitent également aucun apport. Est-il alors réellement possible de démarrer son activité de freelance sans (presque) rien débourser ? En théorie, oui, mais nous allons voir que cette réponse doit être nuancée.

Pourquoi un minimum de capital est-il nécessaire si vous décidez de créer une société ?

Lorsque vous créez une société, même s’il est possible de démarrer avec un capital d’1€, il est nécessaire d’avoir un minimum de capital pour couvrir les frais de démarrage et le fonctionnement de votre société : achat de matériels, locaux, les premiers salaires… Ce capital social doit couvrir vos frais, avant même que vous puissiez facturer le premier euro.

De plus, créer une société avec un trop faible capital social peut se révéler être un frein pour vos partenaires et vos fournisseurs. Vous ne serez pas crédible vis-à-vis de vos clients, qui pourront avoir des doutes sur votre capacité financière. Quant à vos fournisseurs, il est parfois nécessaire de les régler avant d’encaisser vos premières factures.

Si vous souhaitez obtenir un financement, généralement l’organisme vers lequel vous allez vous tourner vous demandera d’investir 30 % du montant total et un faible capital peut mettre à mal votre projet. C’est la même logique pour un prêt bancaire. Le banquier ne vous accordera un prêt qu’à la condition que vous ayez assez de capital (bien que cela ne soit pas toujours suffisant pour une société nouvellement créée).

Le capital social d’une société n’est donc pas à prendre à la légère ! Le montant minimum que vous devrez investir doit vous permettre de faire fonctionner votre société dans des conditions normales.

Quelles alternatives à la création d’une société pour démarrer sans apport ?

Il est possible de démarrer avec 0 € sans nuire à votre crédibilité. Pour cela, vous pouvez opter pour la micro-entreprise ou le portage salarial.

En micro-entreprise, vous démarrez en votre nom propre et vous ne créez pas de société (personne morale). Vous n’avez donc pas à constituer de capital social. L’inscription se réalise en ligne sur le site de l’URSSAF et coûte… 0 € ! La gestion d’une micro-entreprise est simplifiée mais vous devez au minimum tenir une comptabilité allégée et, dans certains cas, souscrire une assurance en responsabilité civile et professionnelle quand celle-ci est exigée par vos clients.

Le portage salarial est également une alternative pour celles et ceux qui souhaitent démarrer rapidement sans apport. Il s’agit d’une forme d’emploi qui vous permet de proposer vos services à vos clients tout en déléguant tous les aspects administratifs, sociaux, fiscaux et comptables à une société de portage salarial. Vous fonctionnez comme un travailleur indépendant avec le statut de salarié. Vous exercez votre activité sans avoir à créer de société et sans devoir supporter les coûts inhérents à cette création.

En général, le coût du service de portage salarial est un pourcentage de votre chiffre d’affaires. Cela signifie que sans activité, la plupart des sociétés de portage ne vous prélève aucun frais ! Vous démarrez ainsi réellement sans apport, avec 0 €.

Se poser les bonnes questions avant de se lancer

Pour choisir le statut qui vous convient pour lancer votre activité, il est important de se poser les bonnes questions.

Devez-vous acheter du matériel ? Déposer un brevet ? Lancer un projet d’entreprise à plusieurs ? Recruter des salariés ? Dans ce cas, la création d’une société de type SARL ou SAS semble la solution adaptée car vous devrez investir un minimum de capital pour démarrer, être crédible et éventuellement obtenir des financements.

Vous souhaitez démarrer rapidement avec peu de charges ? La protection sociale n’est pas primordiale pour vous ? La micro-entreprise peut être la solution pour se lancer. Toutefois, pour préserver les avantages de ce statut, votre chiffre d’affaires ne doit pas dépasser 72 600 euros sur l’année (pour une activité de services). Autre avantage si vous êtes inscrit à Pôle emploi, vous pouvez bénéficier de l’ACRE avec une réduction des cotisations sociales la première année !

Votre prévoyez un chiffre d’affaires annuel supérieur à 72 600 euros et vous souhaitez bénéficier de la protection sociale du statut de salarié ? Les démarches administratives, sociales, fiscales vous rebutent ? Vous ne souhaitez pas gérer votre comptabilité ? Le portage salarial est sans doute la meilleure solution. Vous pourrez alors démarrer en moins de 24 h, sans aucun apport !

Il ne vous reste plus qu’à choisir la formule qui vous convient avant de vous lancer !

3