L’importance d’un bon brief et comment le mettre en place ?

L'importance d'un bon brief et comment le mettre en place

Si vous vous êtes tournés vers le marketing digital pour booster votre entreprise, que ce soit dans le domaine du service ou de la vente, vous savez déjà sans doute l’importance de bien préparer cette nouvelle visibilité. Que ce soit dans les messages à transmettre à votre cible, les canaux à choisir pour cela, la communication à prévoir, etc. On parle également de l’importance de connaître parfaitement en amont son persona afin d’être capable de communiquer correctement avec sa cible. 

Oui mais, dans tout ceci, ce qu’il ne faut surtout pas oublier, c’est que pour choisir son canal, choisir ses supports marketing, choisir même son budget digital et bien plus encore, il faut savoir réfléchir à un brief parfaitement clair.

Mais tout d’abord, qu’entend-on par « brief » ?

Le brief a pour objectif de donner des informations sur son entreprise et activité, sur ses objectifs et sur sa cible. 

Qui est concerné ? Toutes les entreprises qui souhaitent se développer doivent connaître l’importance d’un bon brief et l’appliquer de nombreuses fois. En voici des exemples : 

Un brief peut s’adresser à un graphiste qui va être en charge de la création du logo et de la charte graphique d’une entreprise – mais aussi à une agence d’événementielle chargée d’imprimer des publicités en 4×3 dans la rue – ou encore à un développeur de site web qui va créer la boutique en ligne.

À quoi ressemble un brief ?

Un brief peut prendre plusieurs formes, et cela, en fonction du destinataire. 

Prenons un exemple : si vous souhaitez faire de la publicité sur Google ou sur les réseaux sociaux afin de mettre en avant votre activité/vos produits, votre brief va devoir comporter des informations incontournables afin que le prestataire puisse comprendre clairement votre projet et le respecter :

– Où se situent vos prospects géographiquement ? : en effet, dans la publicité, on paie pour se rendre visible. Nous n’allons donc pas communiquer auprès d’internautes situés à 650 km de notre petite boutique de chaussures pour enfant.

– Quelle(s) activité(s) ou quel(s) produit(s) voulez-vous promouvoir ? : vous sortez un nouveau produit tendance et c’est celui-ci que vous souhaitez mettre en avant, non pas votre plus ancien produit qui cartonne depuis des années naturellement.

– Quel budget publicitaire vous souhaitez investir ? : si on fait confiance aux canaux tels que Google ou Facebook, on pourrait investir des milliers d’euros par jour. Attention donc à maîtriser vos investissements.

Ces exemples montrent que chaque détail a son importance, car il permet de cibler non seulement précisément vos prospects, mais de façon pertinente. 

De plus, chaque prestataire qui va réaliser une mission pour votre entreprise doit apprendre à connaître pleinement les objectifs et l’activité, ceci afin de faire un travail de qualité pour vous.

2e exemple : vous souhaitez réaliser un film promotionnel pour mettre en avant vos équipes. Le monteur vidéo doit donc avoir un brief lui permettant de comprendre :

– vos objectifs (qui souhaitez-vous cibler et pourquoi avec ce film ?) 

– votre vision de l’entreprise et de ses salariés afin de créer un film qui vous ressemble.

À quoi faut-il faire attention dans la mise en place d’un brief ?

Quand on est une entreprise, on connaît parfaitement son domaine d’activité. Mais connaît-on forcément les différents canaux de communication qui vont aider cette entreprise à se faire connaître ? 

La plupart du temps, non, et c’est normal !

De ce fait, on peut facilement ne pas savoir ce qu’il faut donner comme informations aux différents prestataires. Et si ces derniers fournissent un brief déjà fait, on peut également se sentir parfois perdu dans les réponses à donner (quel budget voulez-vous investir / à quels horaires vos prospects sont-ils le plus connectés / voulez-vous une musique douce ou dynamique sur votre spot vidéo, etc.).

Tout ceci peut amener à mal remplir un brief en faisant notamment confiance aux différents prestataires pour répondre à votre place.

C’est une erreur à ne pas commettre.

Même un partenaire sérieux ne pourra pas connaître votre activité comme vous la connaissez vous, et pourra donc passer à côté de choses primordiales.

Prenez donc le temps de vous poser, de consulter vos équipes, de demander conseil aussi aux prestataires, mais remplissez vos brief un maximum.

Autre conseil : si vous souhaitez être prêt le plus possible pour répondre aux futurs briefs, demandez-vous tout ce que vous estimez important à connaître sur votre activité pour quelqu’un d’externe à l’entreprise. Notez-les, regroupez-les par typologie, et servez-vous des différents briefs que vous avez déjà rempli. Ainsi, vous aurez un document précieux à fournir à tous les prochains prestataires.

6