Plateformes de freelancing généralistes : quelles différences ?

Plateformes de freelancing : quelles différences ?

Crème de la crème, Fiverr, Freelancer, Malt, etc. Ces noms vous disent quelque chose ? Et oui, ce sont toutes des plateformes de mise en relation sur Internet. La plupart d’entre elles ne sont accessibles qu’aux freelances, auto-entrepreneurs et entreprises. Pour y proposer ses services, il faut donc avoir un numéro de SIRET. On n’y retrouve donc, pour la plupart, pas de particulier à la recherche d’un complément de revenu. Quels services sont proposés sur les plateformes de freelancing généralistes ? Les clients y retrouvent divers profils de freelances : développeur web, community manager pour gérer les réseaux sociaux, expert en marketing digital, rédacteur, etc. Vous l’aurez compris, il y a des services pour tous les projets. 

Avec la multitude de plateformes qu’on retrouve sur Internet, pas toujours facile de s’y retrouver. Découvrez quelles sont les différences entre les plateformes de freelances généralistes disponibles sur le web. 

Crème de la crème

Une plateforme réservée aux professionnels

Crème de la crème est une plateforme de mise en relation entre clients apporteurs de projets et prestataires indépendants ou entreprises (uniquement françaises). La plateforme n’accepte que les professionnels ayant au moins 3 ans d’expérience dans leur domaine d’activité. 

Focus sur la gestion des missions

On retrouve sur le site des missions dont la durée est de 40 jours minimum. Pas de petits projets qui ne prennent que quelques heures sur la plateforme. Il faut donc être sûr d’être disponible sur une longue période avant de postuler pour une offre. D’ailleurs, comment se passe la sélection ? Ce n’est pas le client qui choisit à quel prestataire il va confier son travail. C’est l’équipe du site qui sélectionne les candidatures qui correspondent le mieux au projet. Et côté délais de réponse, il faut être patient. En effet, les clients sont souvent de grands groupes avec un processus décisionnel souvent lourd. Obtenir une réponse pour une mission peut donc prendre un certain temps. Il est important d’apprendre à bien gérer ses missions et son temps disponibles lorsque l’on est sur ce type de plateforme. 

Fiverr 

Une plateforme internationale et anglophone

On retrouve sur Fiverr des vendeurs de toutes les nationalités. Le site est désormais disponible en version française, mais les microservices restent quant à eux en anglais. Et, avec toutes les nationalités qu’on y trouve, vous avez plutôt intérêt à avoir un bon anglais. Et à comprendre un anglais approximatif ! Mais, plateforme internationale signifie aussi une concurrence accrue. En effet, on y retrouve des milliers de vendeurs, la concurrence est rude ! 

Une plateforme ouverte à tous

Pas besoin de numéro de SIRET pour proposer ses services sur la plateforme : il n’y a pas besoin de statut particulier. Professionnels comme particuliers peuvent y mettre en ligne leurs microservices. Et ce, peu importe leur domaine d’expertise tant qu’il peut se faire totalement à distance. 

Je commence à vendre mes microservices sur 5euros !

Freelancer 

Les clients postent leurs offres 

Sur Freelancer, c’est le client qui poste son offre de mission. À savoir que la mise en avant de leur offre est payante… et essentielle pour qu’un certain nombre de freelances postulent. En parlant de paiement, sur la plateforme, toutes les transactions se font en dollars américains (USD). Et ce, pour tout : paiement des freelances, pour mettre en avant son offre. Pas vraiment étonnant, après tout, on y retrouve des entreprises et freelances du monde entier. 

Des freelances qui payent pour avoir des clients

Lorsqu’on est freelance et qu’on veut se lancer sur la plateforme les étapes de départ sont simples. Il suffit de s’inscrire, compléter son profil et expliquer ses compétences. Une fois que c’est fait, on peut chercher soi-même des missions ou utiliser l’alerte d’emplois. Plutôt pratique, cette fonctionnalité permet d’être alerté quand une offre peut correspondre à ses compétences. 

Cependant, lorsqu’on est freelance et qu’on veut trouver des missions via Freelancer, on est vite limité. En tous cas si on ne veut pas investir trop financièrement dans la plateforme. En effet, les offres vont de $0.99 à $69.95 pour le vendeur. Elles offrent plus ou moins d’avantages, notamment de pouvoir répondre à un certain nombre de missions. Et oui, pour pouvoir postuler à des missions, il faut payer. 

D’ailleurs, comment fonctionne le processus de mission ? Dans un premier temps, le client poste son annonce de travail et les freelances y postulent en faisant des propositions pour le travail en question. Il y propose aussi son prix qui, selon la plateforme, doit être compétitif et le temps qu’il pense mettre pour effectuer la mission. C’est ensuite l’entreprise qui cherche un prestataire qui choisit celui avec qui elle travaillera. Le travailleur indépendant est alors payé à la fin du projet ou par étape selon le planning d’objectif mis en place par le chef de projet.

Coworkees

Un processus simple pour les vendeurs et les clients 

Sur Coworkees, l’inscription est gratuite pour les vendeurs. Il lui suffit de créer son profil en y intégrant une vidéo de présentation, un test de savoir-être proposé par le site, un CV et ses anciennes réalisations. Le freelance n’a alors plus qu’à vendre ses services depuis son espace. Le plus ? Il peut créer des offres packagées dont il choisit le prix. 

Côté client aussi, le processus est assez simple. Dès qu’il sait ce qu’il veut, il peut venir sur la plateforme y chercher un freelance. Il lui suffit ensuite de contacter ceux avec qui il veut travailler et de contractualiser le tout. Encore mieux, il peut laisser l’équipe du site sélectionner des freelances dont le profil correspond à leur mission. 

Un esprit de communauté fort 

Il est possible pour les freelances de répondre aux projets en équipe. Et oui, il n’est pas rare que les indépendants composent leur propre équipe. L’avantage ? Cela leur permet d’avoir des compétences différentes et complémentaires… et de répondre à des projets plus gros !

Le site essaie de mettre en avant un vrai esprit de communauté à travers ses événements. On y retrouve les Cafés Freelance (des événements mensuels qui ont lieu dans différentes villes) mais aussi des webinars. 

Je commence à vendre mes microservices sur 5euros !

Malt 

Des prestataires professionnels

Malt est une plateforme généraliste fermée aux particuliers. Il est obligatoire d’avoir un statut d’indépendant ou d’entreprise pour pouvoir s’inscrire. Et ce, qu’on soit client ou prestataire. Un client ne peut chercher un freelance pour son projet que si c’est un professionnel. Pareil, un particulier ne pourra pas utiliser la plateforme pour générer un complément de revenu. 

Un processus long pour obtenir des missions 

Les freelances présents sur le site vendent plus leur profil que leurs compétences. Il doit donc être travaillé, car c’est comme ça que les clients choisissent le freelance à qui ils veulent confier leur travail. Comment se passe le processus de commande en pratique ? Le client va proposer une mission sur le site Internet. Les freelances intéressés proposent alors leur tarif qui peut être négocié avec le client. Le professionnel doit alors prendre le temps de parler du travail proposé afin de savoir s’il peut correspondre à ses compétences. La plateforme met en relation les deux parties, mais ne leur fait pas spécialement gagner du temps. Le processus reste long et fastidieux… 

Comet 

Une sélection ardue pour rejoindre la plateforme

Comet est une plateforme de mise en relation entre indépendants et entreprises. Pour faire partie de la plateforme, les freelances doivent passer des tests. Ajouter à cela des entretiens techniques et le fait qu’ils doivent donner leurs références. On ne peut pas être référencé aussi facilement sur le site web. Il faut être un professionnel avec une grande expérience dans son domaine sinon votre candidature se retrouvera vite aux oubliettes !

Seulement 3 freelances sélectionnés par mission

Sur Comet, ce sont les entreprises qui déposent leurs missions. Ils indiquent la durée du travail ainsi que les tâches à réaliser. Ils peuvent ensuite faire leur choix parmi les 3 freelances déjà sélectionnés par la plateforme pour leur mission. L’entreprise en question prend alors contact avec les prestataires sélectionnés pour un entretien physique ou téléphonique. Puis, chaque partie doit signer un contrat pour commencer la mission. Beaucoup de choses se passent en dehors de la plateforme et ne sont pas gérées par cette dernière.

Je commence à vendre mes microservices sur 5euros !

 

0