Pourquoi souscrire une mutuelle santé quand on est freelance ?

Pourquoi souscrire une mutuelle santé quand on est freelance ?

Obligatoire quand on est salarié, une mutuelle santé n’est pas forcément la première chose à laquelle on pense lorsqu’on se lance en tant que freelance. Pourtant, ce contrat d’assurance peut vous être très utile à plusieurs moments de votre vie. Nous vous proposons donc quelques conseils et astuces sur les mutuelles santé freelance. De cette façon, vous pourrez vous protéger en toute sérénité.

À quoi sert une complémentaire santé ?

Que cela soit pour les particuliers, les salariés ou les freelances, une mutuelle santé (ou complémentaire santé) a toujours le même rôle : elle vient compléter les remboursements de l’Assurance Maladie pour diminuer vos frais de santé comme l’explique le site du Service Public.

En effet, l’Assurance Maladie ne rembourse pas l’intégralité de vos soins. Par exemple, pour une consultation chez le médecin généraliste, cette dernière ne va prendre en charge que 70 % de sa base de remboursement (25 €), soit 17,50 €. Les mutuelles santé peuvent donc venir compléter ce remboursement en vous versant les 7,50 € restants.

Évidemment, la somme de 7,50 € peut paraître minime. Mais, ce complément de remboursement peut être très utile lors de soins plus coûteux comme la pose d’une couronne dentaire qui coûte au moins 300 €. En effet, l’Assurance Maladie ne prend en charge que 84 € (70 % de sa base de remboursement de 120 €). Ici, la participation d’une mutuelle santé peut vous empêcher de dépenser presque 250 € de votre poche.

Comment choisir une bonne mutuelle santé freelance ?

Afin de choisir le contrat qui sera le plus adapté à votre situation, il est important de bien évaluer vos besoins en vous posant les bonnes questions :

  • Avez-vous des besoins réguliers ? (lunettes, lentilles, consultations fréquentes suite à
    un problème de santé…)
  • Souhaitez-vous couvrir votre famille en plus de vous ?
  • Avez-vous des soins prévus à plus ou moins long terme ?
  • Pratiquez-vous des médecines douces ?
  • Etc.

À partir de là, il sera plus facile pour vous de savoir ce dont vous aurez besoin ou non. Et vous pourrez donc vous intéresser aux mutuelles santé. N’hésitez pas à utiliser un comparateur de mutuelles santé. Grâce à cela, vous aurez accès à des dizaines de devis en quelques clics. De quoi faciliter et accélérer votre recherche sans aucuns frais.

Mais comment vous y retrouver parmi les remboursements mis en avant par les comparateurs ? Est-ce que 100 % peut suffire à couvrir tous vos frais ? Ce point peut être très difficile à aborder. Mais, les pourcentages proposés par les mutuelles santé ne correspondent pas aux frais que vous devez payer. Ils correspondent aux tarifs donnés par l’Assurance Maladie (aussi appelés tarifs de convention ou base de remboursement de la sécurité sociale (aka BRSS).

Prenons l’exemple d’une couronne dentaire :

  • Le tarif de convention pour ce soin est de 120 €.
  • L’Assurance Maladie couvre ce tarif à hauteur de 70 %, soit 84 €.
    Une mutuelle santé à 100 % pour ce poste va vous rembourser 36 € pour arriver à la base de remboursement de la sécurité sociale. Par contre, si vous désirez une couverture plus importante qui couvre les 300 € moyens pour une couronne, il faut opter pour une mutuelle santé à 250 %.

Pour vous aider dans vos calculs, certains sites vous proposent des simulateurs de remboursements pour certains postes.

Si vous n’arrivez pas à définir le contrat qui vous conviendra le mieux, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre assureur, d’un autre assureur ou même d’un courtier. Chacun d’entre eux pourra vous accompagner dans votre recherche en vous proposant des garanties adaptées à vos besoins.

0