Reconversion professionnelle : ce qu’il faut savoir

Reconversion professionnelle : ce qu'il faut savoir

Selon une étude menée en 2019 par Visiplus academy, 49 % des actifs sont concernés par la reconversion professionnelle ! Qu’ils y songent sérieusement ou que le processus soit déjà engagé, près de la moitié des Français souhaite un nouvel avenir professionnel. Si cette envie était déjà présente il y a quelques années, la pandémie de covid a accéléré cette soif de nouveauté. Vous vous sentez concerné ? On vous explique tout !

Pourquoi se reconvertir ?

Les raisons sont diverses. Toutefois, la pandémie semble révéler une nécessité de se concentrer sur nos vraies préoccupations. Sans surprise, la vie de famille et l’épanouissement personnel arrivent en tête de ces préoccupations.

Le télétravail nous a permis de constater que la vie à la maison reste au centre de nos priorités. Ce constat sans appel est un véritable électrochoc pour certains, qui n’envisagent plus de retourner chaque jour au bureau. 

Le fondement de la reconversion est simple : trouver un sens à ce que l’on fait ! Lorsque se lever le matin pour se rendre au travail n’a plus de sens, la reconversion devient salvatrice, indispensable.

Évidemment, d’autres facteurs entrent en jeu dans le besoin de reconversion : ennui, naissance d’un enfant, pression de la hiérarchie, licenciement, problèmes de santé…

Comment se reconvertir ?

Franchir le pas peut être difficile, mais heureusement, des aides peuvent vous y aider.

Les différentes aides

  • Le compte personnel de formation (CPF)

Vous ne savez pas vers quel domaine vous orienter ? Il est possible de demander un bilan de compétences. Si vous êtes fonctionnaire, vous pouvez prétendre à cette introspection dans le cadre de votre CPF. Si vous êtes demandeur d’emploi, il suffit de vous adresser à Pôle Emploi. Pour les travailleurs du secteur privé, demandez conseil à votre hiérarchie.

Le CPF peut également financer (entièrement ou en partie) la formation de votre futur métier.

Cette indemnité est versée par Pôle Emploi et permet aux bénéficiaires d’accéder à des formations qualifiantes.

  • Le chèque formation

Il est versé par le Conseil régional afin de suivre une formation professionnelle sanctionnée par un diplôme.

Il existe de nombreuses aides à la reconversion professionnelle, en fonction de votre statut au moment de la demande.

Opportunités et difficultés

Il est parfois évident qu’un changement est vital, essentiel, mais il est plus difficile de trouver quoi faire.

Lorsque vous exercez un métier durant des années, vous pouvez finir par croire que vous ne pouvez pas faire autre chose. “Je n’ai plus l’âge de me former”, “Je ne saurai pas faire cela”, “De toute façon, je ne sais pas quoi faire”… Les raisons pour ne pas se lancer sont nombreuses.

Saisissez les opportunités qui peuvent se présenter ! 

Sachez également que les démarches administratives peuvent être de véritables parcours du combattant. Vous devez vous y préparer. 

Comment réussir sa reconversion ?

L’élément essentiel est la préparation. Ne quittez pas tout sur un coup de tête ! Une reconversion doit être réfléchie et préparée. Analysez si ce métier est vraiment fait pour vous, sur le long terme. Ce n’est pas parce que vous avez adoré ce petit week-end à la campagne que vous êtes fait pour être agriculteur.

Las de votre travail, il est possible de prendre de mauvaises décisions.

Faites-vous accompagner et posez-vous les bonnes questions :

  • Quel nouveau statut choisir ?
  • Vous souhaitez être autoentrepreneur : quelles aides pouvez-vous demander ? Êtes-vous prêt pour cela ?
  • Comment quitter votre travail actuel ? Demande de rupture conventionnelle de contrat, démission, congés sabbatiques ?
  • Pourrez-vous assurer votre avenir financier ?

La bonne préparation de votre reconversion est l’élastique indispensable le jour où vous ferez le grand saut !

9