Il y a 18 heures

Alexandre GIORA

AlexandreGiora

“Ingénieur Agro-Alimentaire polyvalent, ma spécialisation concerne la gestion des entreprises industrielles. Je suis, entre autres choses, passionné par la FoodTech et l’Entrepreneuriat en général.

Mon expérience de 7 ans dans la création/gestion de l’entreprise Matahi s’est faite principalement sur le terrain et dans des domaines variés : Gestion d’entreprise, Gestion juridique , Gestion financière & Comptabilité, Gestion des Ressources Humaines et Management , Définition des stratégies , Gestion de projets , R&D , Formulation agro-alimentaire , Achats , Approvisionnement , Planification & Production industrielle , Qualité , Logistique & Supply-Chain , Distribution & Commercialisation, Négociations , Levée de fonds , Création et suivi des indicateurs de performance : ScoreCard & KPI , Participation aux salons : SIAL, SIA, Biofach, Anuga, Natexpo, etc.

J’ai d’abord créé la start-up avec un associé en 2013, puis j’ai inventé la première boisson BIO pour le sport : une innovation mondiale qui utilise le Superfruit du baobab. Cette innovation fût reconnue par le Pavillon Français de l’Exposition Universelle de Milan en 2015. En 2016 je suis allé au quai d’Orsay pour que notre président de la République Française remette en main propre un chèque à l’une des deux coopératives qui assuraient notre approvisionnement. En effet, au démarrage de la start-up, j’ai fédéré plus de 600 familles africaines autour d’une coopérative agricole au Bénin, puis une seconde au Sénégal. L’objectif était de créer des filières d’approvisionnement du fruit de baobab pour l’Europe, une première mondiale. Un évènement majeur est survenu début 2017 : l’entrée d’investisseurs au capital et l’injection de fonds à hauteur de 2 millions d’euros environ. La jeune entreprise dépasse rapidement les 500K€ de Chiffre d’affaire en 2018, ayant doublé sa croissance tous les ans. En plus de nombreux concours remportés, une de nos références fût élue meilleur produit BIO 2018. De 2013 à 2018 j’ai donc occupé les fonctions de Directeur Général et co-fondateur chez Matahi qui comptait une équipe jusqu’à 12 employés, sur un marché international.

Après la revente de la start-up fin 2018, j’ai décidé non seulement de devenir investisseur privé mais également de partager mes expériences en me consacrant au coaching des jeunes entrepreneurs. Je suis quotidiennement en contact avec des jeunes courageux et engagés, en quête de liberté : l’entrepreneuriat en France est plus que jamais dans l’air du temps et il existe pléthore d’offres d’accompagnement dans l’écosystème entrepreneurial. Malheureusement, je me rend compte que les situations d’échec sont stigmatisées et qu’il y a peu d’accompagnement pour les projets en difficulté. J’observe ainsi un véritable besoin d’accompagnement « sur-mesure » de ces « héros » qui ont besoin d’être encouragés. En France, on aura tendance à isoler un projet défaillant : ce qui aggrave la situation. Aux Etats-Unis au contraire, on encourage l’apprentissage par l’échec. Se planter c’est normal ! Et « réussir » du premier coup, c’est très rare. C’est pour cette raison qu’il est primordial pour un porteur de projet d’être coaché par un entrepreneur expérimenté, qui connait déjà ce parcours. Un entrepreneur, par essence, prend des risques et est confronté à l’incertitude en permanence. Mon travail principal se trouve à la frontière du rêve et de la réalité. Autrement dit, quand il faut confronter un business plan théorique à la dure réalité du marché. C’est donc suffisamment tôt que je préfère intervenir en partant du principe qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Mettez toutes les chance de votre côté !”

Contacter
  • Temps de réponse moy. 8 h
  • Taux de prise en charge 93 %
  • Taux de complétion 100 %
  • Respect des délais 100 %
  • Commande en cours 1
  • Ventes au total 14
  • Vendeur depuis Févr. 2020

En vitrine

Derniers avis (7)

Tous ses microservices